Souliers et cerveau

Mais comment cela pourrait-il être? Quels sont les liens possibles?

Une étude de plusieurs décennies sur 25 écoles à travers le monde a révélé que les enfants étaient plus impliqués dans l’apprentissage dans un environnement sans chaussures!

Des chercheurs de l’Université de Bournemouth ont découvert que les jeunes avaient plus de chances de se comporter mieux et d’obtenir de meilleures notes que leurs pairs quand ils partaient sans chaussures. En plus, ils sont également plus susceptibles d’arriver plus tôt à l’école, de partir plus tard et de lire plus largement. Cela se traduirait finalement par de meilleures notes!

Si certains experts pensent que le fait d’enlever leurs chaussures de classe améliore leur apprentissage parce que cela leur permet de se sentir plus chez eux, on pourrait penser que c’est un peu plus que cela.

En réalité, fonctionner sans chaussure doit avoir un impact sur la stimulation des récepteurs du pied (peau et muscles). Ces récepteurs, activés par la pression, la friction et le mouvement, activent des zones clés du cerveau chargées d’éclairer des zones cognitives telles que le cortex préfrontal. Le cortex préfrontal est le moteur de l’apprentissage et du comportement!

0 replies

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × 1 =