Grimper dans un arbre

Et si grimper dans un arbre nous permettait d’améliorer notre mémoire ! Une étude récente démontre que, via des exercices spécifiques, c’est du domaine du possible.

L’exécution de ces exercices spécifiques est possible grâce, entre autres, à la proprioception. La proprioception est la capacité, par exemple, de reconnaître son corps, sans le regarder ou le toucher.

Le docteur Ross Alloway du département de psychologie à l’université de Floride du nord a cherché à mesurer l’effet d’activités hautement proprioceptives sur un aspect cognitif tout particulier : la mémoire à court terme.

On a testé la mémoire de travail de sujets âgés de 18 à 59 ans. On a alors demandé à ces sujets de grimper à un arbre, marcher en équilibre sur une poutre, courir pieds nus ou encore naviguer par-dessus et par-dessous et entre des objets.

C’est une amélioration de 50% qui a été constatée une fois que l’on a testé la mémoire à court terme après un entraînement de deux heures qui mettait à l’honneur la proprioception.

L’idée, dit l’auteur de cette étude, c’est de réfléchir. L’intérêt de l’entraînement proprioceptif, c’est qu’il semble améliorer cette mémoire spécifique en très peu de temps !

http://www.happyneuron.fr/actualite-scientifique/grimper-a-un-arbre-ameliore-les-fonctions-cognitives?fbclid=IwAR3lI80t4KsPPQ1WPtkYDZahu6DWfjXUPF5BHka-TB1SsVf1njDq8gD8bWI

0 replies

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − nine =