Déséquilibre = danger?

C’est à la mode de dire que les déséquilibres structurels ne sont pas déterminants. Et c’est vrai. Cependant, un déséquilibre, c’est déjà ça et, en ce sens, c’est difficile de penser que c’est souhaitable, même si ce n’est pas toujours symptomatique… pour l’instant!  

 

Des chercheurs comparé la prévalence des caractéristiques d’imagerie par IRM de la dégénérescence de la colonne lombaire chez les adultes de 50 ans et moins avec et sans lombalgie auto déclarée.

 

Les individus symptomatiques présentaient une lombalgie axiale avec ou sans symptômes radiculaires.

 

Le but de cette méta-analyse des études cas-témoins était de comparer la prévalence des caractéristiques d’imagerie par résonance magnétique de la dégénérescence du rachis lombaire chez les personnes adultes de 50 ans ou moins avec et sans lombalgie auto déclarée.

 

Toutes les études incluses avaient une qualité élevée évaluée par l’échelle New Castle-Ottawa.

 

La méta-analyse de 14 études cas-témoins de haute qualité portant sur plus de 3000 personnes montre que de nombreuses découvertes dégénératives de la colonne vertébrale ont une prévalence plus élevée chez les personnes de 50 ans ou moins présentant des lombalgies auto-déclarées par rapport aux personnes asymptomatiques.

 

Les découvertes discales, y compris le renflement discal, la dégénérescence discale et l’extrusion et les saillies discales, avaient des associations significatives avec la lombalgie.

 

Les résultats corroborent ceux d’autres études examinant l’association entre les résultats de l’imagerie discale et les lombalgies.

 

De multiples études antérieures ont démontré une prévalence plus élevée de découvertes discales chez les individus symptomatiques versus asymptomatiques.

 

Les trois études incluses dans cette méta-analyse évaluant l’association entre les renflements discaux et la douleur ont démontré une association très forte entre le renflement discal et la lombalgie. Deux de ces études n’ont inclus que des patients de moins de 30 ans.

 

Cette méta-analyse sur 12 études a révélé une forte association de dégénérescence discale et de lombalgie chez les personnes de 50 ans ou moins, avec moins de 30% d’individus asymptomatiques et moins de 50% d’individus symptomatiques présentant une dégénérescence discale sous IRM.

 

http://www.ajnr.org/content/36/12/2394?fbclid=IwAR2aWlXevGJkzd_LNo_r3cdgbsH5EHKpDHmsjalG7AJ8LzO5DEzGn46nPxA

0 replies

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 − 17 =