Lordose et dégénerescence

Même s’il existe des preuves que tous les individus atteints d’une maladie dégénérative des articulations ne souffrent pas, on peut admettre que la dégénérescence peut être associée à une lombalgie chronique.

On sait que la dégénérescence affecte environ 80% de la population âgée de 40 ans et plus. Il arrive aussi d’avoir une association complexe avec la lombalgie chronique.

Des facteurs de risque ont été associés à la dégénérescence:

– Charge articulaire anormale ou excessive;
– Position professionnelle ou levage excessif;
– Traumatisme
– Malformations congénitales;
– Prédisposition génétique.

Dans le contexte de cette étude (https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5539892/), 301 patients chiropratiques, hommes et femmes, ont été étudiés. Une corrélation très curviligne entre la lordose et la dégénérescence de la colonne vertébrale lombaire inférieure chez les deux sexes a été observée, indépendamment des effets de l’âge.

Chez nous, la lordose optimale était associée à une dégénérescence minimale dans la partie inférieure du rachis lombaire.

S’il est vrai que l’on sait qu’une diminution de la lordose augmente la charge sur les disques intervertébraux et qu’une lordose accrue augmente la charge sur les articulations facettaires, tous les experts ne sont pas d’accord pour dire que c’est un problème en soi. Cela dit, bon nombre de ces mêmes experts affirment que, si c’est un problème, nous ne possédons tout simplement pas la technologie nécessaire pour faire quoi que ce soit à ce sujet.

C’est là qu’intervient la posturologie. Elle doit certainement apporter une plus grande contribution à la littérature sur la modification de la courbure lombaire, mais, cliniquement, c’est précisément ce qu’elle fait. Maintenant, le billet pour une courbe lombaire améliorée, pour le posturologue, a souvent à voir avec la position du pied. Nous trouvons que, dans la plupart des cas de lordose accrue, les pieds présentent un fort valgus. Quand il s’agit d’une diminution de la lordose lombaire, nous trouvons souvent un pied de varus.

Logiquement, nous aimons aborder le pied pour impacter le dos. Faire des liens … c’est de la posturologie!

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5539892/

0 replies

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

one × five =