Le pied est connecté au genou qui est connecté…

Je trouve fascinant de voir comment les enfants qui chantent une chanson peuvent apparemment avoir plus de sens dans l’interprétation de la biomécanique que les professionnels supposés qualifiés qui ne jurent que par les soi-disant preuves fournies.

Je peux comprendre que, dans de trop nombreux cas, des personnes ont été informées, à tort, que les problèmes étaient presque exclusivement dus à l’imagerie. Par exemple, s’il n’y avait pas de traces ou d’arthrite sur une radiographie, nous ne pouvions tout simplement pas comprendre ou apprécier pourquoi et comment quelqu’un souffrirait.

Nous comprenons maintenant que la douleur est multi-factorielle et ceci grâce au modèle bio-psycho-social. Bien que ce modèle d’interprétation de la douleur ait été bénéfique pour prendre conscience de plusieurs variables impliquées dans le tableau d’ensemble, il a tendance à minimiser les facteurs mécaniques dans le processus.

Une étude récente (https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30176381) de 2018 met en lumière le lien entre le pied et le genou du point de vue biomécanique. La question qu’ils ont posée était:

La posture du pied est-elle liée aux paramètres cliniques et radiologiques chez les patients souffrant d’arthrose du genou?

L’étude a évalué 150 patients. Pour chacun de ces patients, des radiographies ont été réalisées pour confirmer la présence d’arthrose au niveau de l’articulation tibio-fémorale interne. Le questionnaire WOMAC a été utilisé pour évaluer la douleur et l’état fonctionnel des patients. La posture du pied a été évaluée par le système FPI (Foot Posture Index) et les pieds ont été classés en trois catégories: pronation, neutre et supiné.

L’âge moyen des patients étudiés était de 61,2 ± 10,1 ans.

Pourcentage de supination: 22,6%.
Pourcentage de neutre: 68,66%.
Pourcentage de pronation: 8,66%.

Dans le groupe avec FPI supiné, le score total WOMAC, la douleur et les sous-échelles fonctionnelles étaient plus élevés. Dans le groupe pronation FPI, les valeurs d’angle de l’axe anatomique ont changé dans la direction varus.

Ceci étant dit, les auteurs concluent que le dysfonctionnement postural potentiel du pied doit être pris en compte lors de l’évaluation et / ou de la prise en charge d’un patient présentant une arthrose du genou.

0 replies

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 + 1 =