Les vibrations et les intestins

La vibration du corps entier (WBV) n’est pas nouvelle. Elle existe depuis les années 1990.

Je l’avouerai: à l’époque, je n’ai pas été impressionné! Je suis sceptique vis-à-vis des formes passives d ’« exercice ».

WHB fonctionne à différentes fréquences et amplitudes.

Nous savons maintenant que le système somatique, à savoir les propriocepteurs et les mécanorécepteurs, réagit aux vibrations.

Cela étant dit, était-il possible de prédire qu’une vibration du corps entier pourrait aider la santé intestinale?

 

Certaines études ont effectivement montré que la WBV améliore les performances musculaires, la densité osseuse, la force et l’équilibre. Il a également été démontré qu’elle réduisait la graisse corporelle à long terme.

 

Des recherches ont également montré qu’elle améliorait le contrôle de la glycémie et la résistance à l’insuline, tout en réduisant l’inflammation chez la souris.

 

Bien que la manière dont ces résultats ont été obtenus ne soit pas claire, on ne peut sous-estimer un lien quelconque entre le système sensoriel somatique et le métabolisme.

 

Se pourrait-il que les entrées dans le cervelet et le lobe pariétal, provenant du WBV, projetant les lobes frontaux, soient suffisamment pertinentes pour modifier ce qui se passe à l’intérieur?

 

 

https://www.medicalnewstoday.com/articles/325948.php?fbclid=IwAR0qLG5HUHTOwNAuOot4747S9Kf403SA8LfGN0no70LYDrefwmGhmSmkQZg

 

0 replies

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × four =