Le cervelet et l’immunité?

Ce n’est pas la première fois et, à la lumière des dernières découvertes dans la littérature, je pense que ce ne sera pas la dernière fois que j’écrirai sur les rôles non moteurs du cervelet.

Historiquement, le cervelet a été considéré comme un organe moteur, au cœur de la comparaison entre ce qui est et ce qui est possible.

En résumé, le travail du cervelet consiste à recueillir les informations de la moelle épinière, du système vestibulaire et du cortex.

Il fait correspondre ce qui vient du cortex (demande de mouvement) avec les entrées de la moelle épinière (proprioception) et du système vestibulaire (équilibre), puis renvoie au cortex pour que le mouvement réel ait lieu.

Sur un front non moteur, le cervelet a été qualifié de régulateur impliqué dans les activités cardiovasculaires, respiratoires et gastro-intestinales.

Précisément, il a été démontré qu’une lésion du vestibulo-cervelet chez le rat provoque un effet immunosuppresseur. Le vestibulo-cervelet est principalement impliqué dans l’équilibre.

On a vu que des lésions du noyau fastigial (le noyau le plus récent) amenait une augmentation des cellules T, B et des cellules tueuses naturelles, tandis que des lésions sur le noyau interposé pouvaient entraîner une suppression de ces mêmes cellules.

La question est alors: comment cela se passe-t-il?

Une hypothèse est le lien entre l’hypothalamus et le cervelet. Notez que cette connexion est glutamaergique (elle utilise le glutamate comme neuromédiateur).

Cela étant dit, on présume que les nerfs sympathiques et / ou les hormones corticosurrénaliennes / thyroïdiennes sont des candidats puissants pour la transmission des informations immuno-régulatrices à partir des projections glutamaergiques cérébrales IN-hypothalamiques par le relais de l’hypothalamus.

À savoir que et la posturologie et la motricité ont un impact sur la proprioception, est-ce possible de penser que ces outils peuvent influencer la fonction immunitaire ?

https://www.researchgate.net/publication/260367173_Modulation_of_Immune_Function_by_Glutamatergic_Neurons_in_the_Cerebellar_Interposed_Nucleus_via_Hypothalamic_and_Sympathetic_Pathways

 

0 replies

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

four × four =