Les pieds et la bouche

L’une des découvertes les plus fascinantes pour moi en apprenant l’ostéopathie et la posturologie était l’interaction entre l’occlusion et presque n’importe quel autre système sensoriel et / ou moteur.

Plus récemment, les scientifiques ont entrepris d’étudier l’association, le cas échéant, entre la posture du pied et les malocclusions dentaires, dans le plan sagittal, chez les enfants.

189 enfants âgés de 6 à 9 ans ont été étudiés.

C’est en 1991 que le chercheur Valentino a utilisé l’électromyographie pour révéler une relation fonctionnelle entre les muscles de la mastication et les muscles des jambes. Et si cette relation allait dans les deux sens? En effet, plusieurs études ont rapporté que les dysfonctionnements biomécaniques du tronc ou des membres inférieurs, impliquant la stabilité du tronc, l’amplitude des mouvements de la hanche et la posture du pied, sont liés à toutes les blessures au coude.

En ce qui concerne les problèmes d’occlusion, des valeurs aussi élevées que 70% sont avancées lorsqu’on parle de valeurs rapportées de malocclusion et s’il est vrai que la plupart des publications sur le sujet font le lien entre l’occlusion et la position tête / cou, peut penser que c’est en fait une rue à double sens.

Les risques à prendre en compte lors de la discussion de malocclusions sont nombreux:

– Les troubles structurels de l’occlusion temporale;
– Perte prématurée de molaires temporaires ou d’autres dents temporaires;
– Hygiène insuffisante.

Des altérations dans l’esthétique dentofaciale, la mastication, la respiration, la parole ainsi que l’équilibre physique et psychologique ont été associées à des malocclusions chez les enfants.

Lors de l’étude de 189 enfants, dans le contexte de cette étude (https://journals.lww.com/md-journal/Fulltext/2018/05110/Relationship_between_foot_posture_and_dental.44.aspx), les résultats suggèrent qu’il pourrait y avoir une forte relation entre la posture du pied et paramètres d’empreinte.

Plus précisément, ce qui a été vu est que, d’une part, il pourrait y avoir une relation entre l’angle de Clarke et l’indice de posture du pied (FPI). Il est également intéressant de noter que l’angle de Clarke tend à diminuer lorsque la classification des angles passe de la classe I à la classe III, tandis que la FPI est plus grande, car la classification des angles passe de la classe I à la classe III.

0 replies

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × four =