L’école à 7 ans?

On n’y pense peut-être pas trop car, ici, au Québec, l’école commence à 5 ans. C’est comme ci… c’est comme ça. Seulement, est-ce logique ? Est-ce optimal ?

Il s’adonne que, en Finlande, on ne va pas à l’école avant l’âge de 7 ans. Pourtant, il y en a pour dire que c’est l’un des meilleurs systèmes éducatifs du monde.

C’est vrai pour les Finlandais et pour d’autres pays du nord de l’Europe : les premières années de la vie doivent être centrées sur le jeu. On considère que le jeu est la méthode d’enseignement la plus efficace pour ce groupe d’âge.

Est-ce un hasard si les pays nordiques d’Europe détiennent le record de la qualité de l’éducation scolaire et du niveau de bonheur de la population ?

Ce que l’on peut dire, c’est que, entre autres, la latéralité, qui donne accès à un hémisphère dominant, se définit vers l’âge de 7 ans, selon certains auteurs. Débuter l’école avant pourrait être trop tôt pour bien exploiter le maximum du potentiel cérébral. Entre autres, l’activation d’un hémisphère dominant, donne accès au langage, situé largement dans l’hémisphère gauche.

Aussi, attendre jusqu’à l’âge de 7 ans permet un développement de la maturité oculaire qui permettra de décoder de petits symboles à une distance d’environ 40 centimètres. On appelle ça la lecture ! Avant l’âge de 7 ans, les mécanismes de réfraction peuvent être fragiles, ce qui peut amener à des troubles visuels, dont la myopie.

Finalement, attendre jusqu’à l’âge de 7 ans avant de commencer l’école permet de développer le tonus de base de manière optimale pour être capable de faire dans le mouvement et le non mouvement, dans un état de calme intérieur qui favorise l’apprentissage.

 

0 replies

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 − 11 =